B comme… Balance

balance_justice_07Dans les traditions égyptiennes, la balance est liée à la pesée des âmes (plus exactement du coeur) par Osiris. L’âme (le coeur) posée sur l’un des plateaux d’une balance ne devait pas peser plus lourd que Maat, déesse de la justice, représentée sur l’autre plateau par une plume d’autruche, son symbole.

Dans l’Occident médiéval, la balance est l’attribut de l’archange saint Michel qui assistera Dieu dans le Jugement dernier.
Symbolique de la tension qui oppose forces célestes et ténébreuses, le diable et l’archange du Jugement, saint Michel, se disputent les âmes des défunts, dont les plateaux de la balance mesurent le poids respectif en termes de bien et de mal.

deesse_justice_balance
Dans le monde moderne, elle est naturellement devenue l’attribut de la Justice, représentée les yeux bandés, afin de souligner l’impartialité de son évaluation des arguments qui détermineront l’innocence ou la culpabilité devant la Loi, et tenant un glaive qui représente la décision ultime.

Enfin, dans le zodiaque, La Balance, symbolisé par ses plateaux et son fléau, correspond à l’équinoxe d’automne, lorsque le jour et la nuit atteignent à l’équilibre parfait.
La balance est donc le signe de l’équilibre et de la mesure entre passion et intellect et est associée à un tempérament pacifique, raffiné et cordial.
balance_04
La balance évoque, sur le plan symbolique, l’équilibre ou le déséquilibre entre des opposées psychiques tels que le cœur et le mental, l’esprit et la matière, et la façon dont conscient et inconscient fonctionnent l’un avec l’autre au service de l’équilibration.

About the Author