B comme… Bâton

baton1

 

Le bâton présente de nombreux aspects symboliques.

I – Le bâton : symbole d’autorité, de souveraineté, de puissance et de commandement.

Posséder un bâton, c’est exercer un commandement spirituel, social ou même intellectuel sur le monde.

Il était, jadis, l’attribut du chef de clan dans les populations nomades.

Le bâton paraît avoir été depuis l’antiquité l’insigne du commandement. En Egypte, comme en Grèce et à Rome, des bâtons de commandement sont portés par les autorités militaires ou administratives.
En Egypte antique, sa représentation en hiéroglyphe signifie « diriger ».

Dans l’antiquité, le bâton d’orateur passant de main en main donnait à celui qui le tenait un pouvoir de parole.
La personne qui tient le bâton a la parole et chacun se doit de l’écouter attentivement puis le bâton circule dans le cercle.

Le bâton restera plus tard, un signe de commandement des autorités militaires, ecclésiastiques et civiles.

  • Le bâton de maréchal, en tant qu’attribut du commandement, est connu en France depuis Philippe-Auguste.
    baton_marechal
  • crosse_evequeLe bâton pastoral : il semble qu’à une époque ancienne, les fidèles assistaient à l’office le bâton à la main pour s’y appuyer durant les longs offices.
    Mais l’usage liturgique du bâton se restreignit bientôt aux dignitaires de l’Eglise, c’est-à-dire aux évêques et à certains abbés.
    Les abbés et même les abesses reçurent ainsi l’investiture par le bâton.
    Ces bâtons étaient d’abord en bois; plus tard on les fit d’ivoire, d’or, d’argent, de cristal.
  • La crosse papale, qui se transmet avec la charge pastorale, est l’emblème du pape qui, comme le berger, dirige son troupeau.

II – Le bâton : soutien de l’homme.

Appui pour la marche, il est la marque du pèlerin dans les représentations médiévales.

Le bâton évoque le voyage accompli à des fins spirituelles.

III – Le bâton : axe du monde

Le bâton représente un centre d’équilibre. Il s’impose de par sa verticalité, comme l’axe du monde, autour duquel s’ordonne toutes les rotations.

Il symbolise également la colonne vertébrale, véritable arbre de vie autour duquel s’organise la vie de l’homme.

Le symbolisme axial du bâton se retrouve dans le caducée du dieu Hermès autour duquel s’enroulent en sens inverse deux serpents, équilibrant ainsi les deux aspects gauche et droit, diurne et nocturne du serpent. Ce dernier possédant un aspect bénéfique et un autre maléfique présente l’équilibre et l’antagonisme de courants cosmiques ascendants et descendants figurés par une double spirale.

IV – Le bâton : attribut magique
chapeau_et_baguette_de_magie
Instrument du magicien et du chaman, le bâton est le vecteur de leur pouvoir.

Dans les légendes de sorcellerie, le bâton est devenu la baguette magique dont les magiciens font un abondant usage.

V – Le bâton : instrument de révélations divines.

Grâce à son bâton, Moïse put réaliser les prodiges sur l’ordre de Dieu. Mais en fait, c’était Dieu qui agissait par son serviteur Moïse.

  • Le bâton de Moïse se transformant en serpent puis en redevenant bâton fut la preuve de la suprématie de Dieu,
  • Lors de sa sortie d’Egypte, Moïse étendit la main tenant le bâton(…). Alors Yahvé refoula la mer par un vent fort d’est,
  • Moïse fait sourdre l’eau d’un rocher en le frappant avec son bâton.

VI – Le bâton : symbole de renaissance.

Il représente la renaissance par le symbolisme du rameau qui reverdit, donne un surgeon, indiquant qu’après une mort apparente, renaît la vie.

L’existence éternelle se trouve donc dans ce message de l’éternel renouveau.

About the Author