B comme… Bois

arbre_feuilles_mortes_dans_ventLe bois est symbole de la force végétale et possède une dimension sacrée.

Le bois sacré (lucus en latin) était chez les Grecs et les Romains, des lieux plantés d’arbres de haute taille où étaient célébrés des sacrifices. Il était considéré comme un temple où les dieux rendaient leurs oracles.

Aujourd’hui persiste la croyance de la présence d’une divinité dans le bois dans l’expression « Toucher du bois ». En effleurant de la main un objet en bois, on fait appel à une présence surnaturelle et bienveillante pour conjurer le mauvais sort.

buche_feuLa grosse bûche que l’on faisait brûler dans la cheminée à l’occasion de Noël était un symbole de vie, de lumière et de chaleur durant le solstice d’hiver quand la nuit est longue et la nature désolée.

Cette tradition a probablement une origine païenne liée au culte du feu, réputé éloigner les esprits maléfiques et permettre la réapparition de la vie qui « renaît de ses cendres ».

Les tissons de cette bûche avaient une vertu de protection et étaient conservés dans la maison toute l’année.

La tradition de la bûche perdure de nos jours sous la forme d’un gâteau de Noël en forme de bûche.

fageotMais le bois est aussi un matériau. C’est avec le bois de l’arbre que les magiciens, les sourciers et les radiesthésistes confectionnaient leurs baguettes et leurs bâtons.

Le bois de coudrier servaient à fabriquer des baguettes magiques. Les bois de chênes, d’if, de sorbier, de noisetier, etc… étaient souvent employés dans les rites magiques, initiatiques, religieux et divinatoires des Celtes.

Certaines branches ou écorces étaient utilisées sous forme d’amulettes.

About the Author