Catherinettes

chapeau2CATHERINETTE ou « Coiffer Sainte-Catherine »
le 25 novembre

du grec katharos qui signifie pur

La Catherinette est une jeune fille qui, ayant atteint 25 ans, n’est toujours pas mariée. Le 25 novembre, les Catherinettes arborent un chapeau de couleur verte et jaune car on dit qu’elles « coiffent Sainte-Catherine ».


Sainte-Catherine fut à la fois vierge, martyre et docteur de l’Église, ce qui lui vaut d’être représentée avec trois auréoles : la blanche des vierges, la rouge des martyrs et la verte des docteurs. C’est sa vie exemplaire qui lui vaut tous ces honneurs : originaire d’une famille noble d’Alexandrie, Catherine se convertit au christianisme à la suite d’une vision. L’empereur Maxence, qui persécutait les chrétiens, lui proposa de renoncer à sa foi en échange d’un mariage royal. Catherine refusa et allégua qu’elle avait contracté avec le Christ un mariage mystique. On raconte qu’elle tint tête à toute une armée de philosophes qui lui avaient été envoyés pour lui démontrer la fausseté de sa foi et réussit même à les convertir. L’empereur la condamna à mourir du supplice de la roue. La légende dit que la roue se brisa miraculeusement, et qu’elle fut donc finalement décapitée vers l’année 310, un 25 novembre.

Son refus de se marier explique tout naturellement pourquoi Sainte-Catherine est la patronne des filles célibataires.
 


L’expression « coiffer Sainte-Catherine » s’explique par une tradition qui remonte au XVIe siècle. A cette époque, on renouvelait la coiffure de la statue de la sainte dans les églises et c’était les jeunes femmes célibataires entre 25 et 35 ans qui s’en chargeaient. chapeau1

About the Author