Couleur : Violet

Union du rouge et du bleu, le violet (comme le pourpre et le mauve), a une double personnalité : tantôt mystère, richesse et délicatesse, tantôt malaise, trouble ou provocation.
fleurs_violettes1

L’expression « Né dans le pourpre » désignant le fils du souverain doit son origine à la pourpre, pigment dérivé d’un mollusque qui, dans le monde antique, servait exclusivement à colorer les vêtements des Empereurs.

Au sein de l’empire britannique, le mauve fut pendant longtemps une des rares couleurs permises avec le gris, le noir et le blanc, durant les période de demi-deuil. Cela explique les connotations lugubres lui ayant été attribuées. Dans les années soixante, la famille des violets devint extrêmement populaire.

Le violet est la couleur du secret, elle correspond à l’involution : passage de la vie à la mort. D’où la robe violette du Christ pendant la Passion et les vêtements liturgiques violets pour les enterrements.
C’est aussi la couleur de l’obéissance et de la soumission. La bague de l’évêque que baisent ses ouailles est une améthyste.

Dans l’Extrême-Orient, on attribue au violet une signification dynamique : c’est la couleur du passage du Yang au Yin, de l’actif au passif.


Le violet contribue à l’équilibre de l’esprit. Il favorise la créativité, la sensibilité et la compassion.

En décoration, on emploie parfois le violet pour créer des atmosphères théâtrales. Cette couleur convient également aux lieux destinés à la méditation ou à la prière.

About the Author