D comme… Dauphin

dauphin_silhouette_plongeant

Aujourd’hui surnommé familièrement « chien des mers », le dauphin était plutôt perçu dans l’Antiquité comme un « cheval des mers ».
Les raisons de la longue bienveillance des dauphins sauvages à notre égard reste un mystère mais qu’ils nous aient souvent sauvés d’une submersion imminente est attesté par des faits réels autant que par nos rêves.

En Crète, ces mammifères marins étaient divinisés et ornaient les murs du palais de Cnossos.
Dans la Crète mythologique, les dauphins transportaient les morts jusqu’à leur dernière demeure, l’île des Bienheureux.

Dans la mythologie grecque, Dionysos enfant fut emporté sur un navire par des pirates voulant le vendre comme esclave. Le dieu paralysa le navire en faisant pousser de la vigne et du lierre autour de la coque et du mât. Terrorisés, les pirates se précipitèrent à l’eau où le jeune dieu les transforma en dauphins.

Le nom de la cité dédié à Apollon, Delphes, vient de « delphis » signifiant dauphins.
La déesse Aphrodite, née de l’écume, est souvent représentée chevauchant un dauphin.

Le dauphin joue également le rôle d’intermédiaire divin. Le Christ sera parfois représenté sous la forme d’un dauphin accompagné d’une ancre où l’on retrouve les lignes de la croix.

Les dauphins sont de petits cétacés à dents, célèbres pour leurs bonds et leurs cabrioles acrobatiques ainsi que pour leurs élégantes ondulations sur la surface de la mer, ils ont l’étrange faculté de nous transporter non seulement physiquement mais également émotionnellement.
Il y a une manière avec laquelle ils semblent s’accorder sur nos champs d’énergie, nous examiner de fond en comble, détecter ce qui va et ce qui ne va pas en nous et même modifier notre « fréquence » pour rétablir l’équilibre.

dauphin_gris_plongeant

About the Author