D comme… Doigts

main_coucouLa main, telle qu’elle était perçue par les Anciens, était reliée aussi bien au cerveau ou à la tête qu’au cœur, notamment par l’intermédiaire des cinq doigts.

Selon les correspondances astrologiques établies par les Chaldéens notamment, le pouce était en correspondance avec Vénus, l’index était relié à Jupiter, le majeur à Saturne, l’annulaire était le doigt du Soleil et l’auriculaire était considéré comme le doigt de Mercure.

 

En raison de leur mobilité et de leur combinaison entre eux, les doigts peuvent se prêter à des significations symboliques fort diverses.

  • Le pouce représente la volonté, le pouvoir par la force. Traditionnellement, le pouce représente le jugement. Tourné vers le bas, il signifiait la condamnation à mort des gladiateurs lors des jeux romains. Levé, il signifie l’approbation.
    Vénus, déesse de l’amour, l’influence dans l’amour et les sentiments humains.
  • L’index donne l’indication de la voie à suivre s’il pointe quelque chose ou quelqu’un, ou encore il peut signifier la puissance dans la réalisation, l’autorité, le commandement et les qualités de jugement.
    Sa planète Jupiter donne le pouvoir et la richesse.
  • Le majeur (ou médius) est l’affirmation de la personnalité, de la philosophie, des mathématiques.
    Saturne l’influence dans une pensée méthodique.
    Il serait lié à la rate et au pancréas. C’est le doigt de la bile et, relevé, il peut signifier la colère et l’injure.
  • L’annulaire concerne les arts, l’idéal, les sentiments, la capacité créatrice. Le soleil l’influence par la chance et l’idéal qu’il inspire.
    L’annulaire représente l’union sous le regard de Dieu. L’alliance nuptiale se glisse d’ailleurs à l’annulaire gauche, tradition qui remonte à la plus haute Antiquité puisqu’on disait qu’une veine très fine (veina amoris) reliait ce doigt au coeur.
  • L’auriculaire représente l’intuition, la diplomatie, les sciences, les dons de comédie, de politique et de pouvoirs occultes.
    Mercure lui donne la capacité d’intelligence. Mercure, Hermès chez les Grecs, était le messager des dieux.

main_pouce_ok_sourire

Selon l’hindouisme, il existe un yoga des doigts, le mudra-yoga, couramment utilisé dans les danses sacrées, où chaque position des doigts, mouvement ou geste des mains a une signification particulière et forme un langage à part entière.

 

Dans une version du mythe polynésien, le héros culturel Maui reçoit le feu divin de sa grand-mère, celle-ci contenant les flammes dans ses doigts et ses orteils comme des rayons de soleil.

 

Dans sa célèbre fresque de la Chapelle Sixtine, Michel-Ange a représenté le Créateur comme une énergie vitale transmettant l’étincelle de vie à sa création, Adam, du bout de son index tendu. Les images de flammes émanant des doigts des saints et la chaleur parfois ressentie au toucher d’un guérisseur suggèrent que les doigts sont des passages entre les mondes intérieur et extérieur.

 

Les doigts sont si efficaces et polyvalents que la mythologie grecque les a immortalisés sous la forme des Daktyloi, ou « petits doigts », les dix fils de la grande déesse mère Rhéa. Ils émergèrent lorsque cette dernière, dans les affres de l’accouchement alors qu’elle mettait au monde Zeus, enfonça ses doigts dans la terre. Les Daktyloi sont des artisans nains, doués et générateurs, évoquant la sagesse et la créativité des impulsions inconscientes que la conscience tend à négliger. Ces « doigts » agiles peuvent être extrêmement utiles.

About the Author