E comme… Eau

goutte_eau_02Quatrième élément constitutif du monde avec le feu, l’air et la terre, l’eau symbolise dans quasiment toutes les cultures humaines, la vie, la purification, le renouveau, la fécondité et la réceptivité.

L’eau de pluie en tombant du ciel, rend la terre féconde et fertile, elle est source de vie.
En s’infiltrant dans la terre, l’eau permet la fermentation et permet à la semence de se transformer en graine, les racines poussent. L’eau est le principe de la régénérescence et de métamorphose.

 

C’est au bord des fleuves que naquirent et s’épanouirent les grandes civilisations antiques :

– le Tigre et l’Euphrate en Mésopotamie
– le Nil en Égypte
– les quatre grands cours d’eau de la Chine
– en Inde, Ganga la rivière blanche du salut et Yamunã, la rivière noire des origines.

 

Dans presque toutes les civilisations se retrouve la notion d’océan des origines, et de l’eau source de vie et de purification :
arche_de_noe
    – Dans l’Ancien Testament, l’eau recouvrait la surface du monde au début de la Genèse puis il y eut la séparation de la terre et des eaux.
    C’est une source qui donne naissance au jardin d’Éden.
    C’est d’eau et de la terre qu’est façonné le premier homme.
    Le déluge est la purification de l’humanité accomplie par Dieu à travers les eaux des abîmes célestes.

    – Dans la mythologie germanique, Ymin le premier géant naît des écoulements d’un glacier.

    – Le Noun égytien (les eaux primordiales) est la matière où s’est posé le dieu soleil Rê au premier matin de la création.

 

L’eau, élément protecteur

    – dans le rite zoroastrien, on lançait de l’eau sur les pas de celui qui part en voyage;

    – A Rome, lors des fêtes de Palès, les bergers aspergent leur troupeau pour le préserver des maladies;

    – Dans la lithurgie chrétienne, le prêtre se sert d’eau bénite pour asperger les fidèles et procéder à toutes les bénédictions.

 

L’eau purificatrice et régénératrice

Du fait même que l’eau est source de vie, en la buvant ou en s’y immergeant, on se ressource, on se régénère, on se lave, on se purifie.

– Dans la Grèce antique, les lustrations nettoient les individus de la souillure du crime;

– Dans l’islam, les ablutions précèdent la prière et la plupart des actes de la vie quotidienne;

– A Rome, les thermes servent autant aux bains hygiéniques qu’aux immersions dans les eaux curatives au pouvoir bénéfique pour la guérison;

– Certaines sources sont censée avoir des vertus magiques, telle l’eau de Jouvence dont la propriété est de redonner la jeunesse.

Aujourd’hui, l’eau est encore symbole de fertilisation, de bénédiction, de purification (le baptême), de sagesse, d’éternité, d’amour infini, sans limite et de vie spirituelle.

bapteme_dans_eau
Cependant, l’eau souterraine est généralement menaçante, parole des songes, des énergies inconscientes.

Sa traversée est un passage symbolique, le cours d’eau représentant un lien entre le terrestre et le divin, une purification ou un accès à la connaissance.
Frontière entre le Bien et le Mal, l’eau apparaît comme un moyen de transport dangereux, maléfique.
Menaçante aussi, les eaux dormantes sont généralement négatives.

About the Author