Fête du travail

le 1er mai

Le 1er mai 1886, la pression syndicale permet à environ 200.000 travailleurs étasuniens d’obtenir la journée de 8 heures.
Le souvenir de cette journée amène les Européens, quelques années plus tard à instituer la « Fête du Travail ».

En France dès 1890, les manifestants du 1er mai ont pris l’habitude de défiler en portant à la boutonnière un triangle rouge. Celui-ci symbolise la division de la journée en trois parties égales : travail, sommeil, loisirs.
Le triangle est quelques années plus tard, remplacé par la fleur d’églantine puis en 1907 par le muguet, symbole du printemps en Iles-de-France.

Le 23 avril 1919, le Sénat français ratifie la journée de 8 heures et fait du 1er mai suivant, à titre exceptionnel, une journée chômée.
C’est pendant l’occupation allemande, le 24 avril 1941, que le 1er mai est officiellement désigné comme « Fête du Travail et de la Concorde sociale » et devient chômé.
En avril 1947, la mesure est reprise par le gouvernement issu de la libération. Celui-ci fait du 1er mai un jour férié et payé.

muguet_02
Il semble que le muguet, aussi appelé lys des vallées, une plante originaire du Japon, soit présente en Europe depuis le Moyen-Age.
Le muguet a longtemps été le symbole du renouveau et du printemps, il était donc logique qu’il devienne symbole du bonheur et porte-bonheur.
Le 1er mai 1561, Charles IX instaura la tradition d’offrir du muguet le 1e mai en guise de porte-bonheur.
Ce n’est que vers 1907, puis en 1936 que le muguet est associé à la fête du travail.

About the Author