Introduction à la mythologie nordique

Une des plus grandes différences entre la mythologie gréco-romaine et la mythologie nordique est sans doute le fait que les dieux du nord sont mortels.

Asgard, le lieu où demeurent les dieux est un endroit grave et solennel au-dessus duquel plane la menace d’un destin inévitable. Les dieux savent qu’un jour ils seront terrassés, détruits. Ils succomberont à la défaite et à la mort. Asgard tombera en ruines. Cependant, les dieux combattront jusqu’à la fin les forces du mal.

Si les dieux sont finalement impuissants devant le mal, les hommes et les femmes doivent l’être davantage encore. Les héros et héroïnes des récits anciens savent que ni le courage ni l’endurance ne peuvent les sauver mais ils refusent de céder et meurent en résistant. Une mort courageuse leur donne droit à un siège dans le Valhala, l’une des grandes salles d’Asgard, mais là aussi ils doivent s’attendre à la défaite finale et à la destruction. Dans la lutte décisive où s’opposeront le bien et le mal, ils se rangeront aux côtés des dieux et mourront avec eux.

L’héroïsme est le seul soutien possible, le seul bien pur et l’héroïsme se fonde sur des causes perdues. Le pouvoir du bien se révèle en continuant à résister au mal tout en étant acculé à une défaite certaine. Les Nordiques mesuraient la valeur de la vie selon un étalon d’héroïsme et pendant des siècles, cela parut suffire.

ragnarok

About the Author