L’ Ascension

du verbe latin « ascendere » = monter vers

ressurection_jesus_dans_nuages
L’Ascension est célébré quarante jours après Pâques et tombe toujours un jeudi.

Quarante jours après sa Résurrection, Jésus a béni ses disciples, leur a ordonné de porter la « bonne nouvelle » (évangile) à travers le monde, puis est « monté au ciel » pour s’asseoir au côté de Dieu.
L’Ascension correspond à cette montée au ciel.

L’Ascension n’est célébrée que depuis le Ve siècle. Les chrétiens y voient la preuve d’une vie après la mort.

Cette fête est située au milieu du printemps à un moment où les paysans recherchaient une protection divine contre les catastrophes climatiques pouvant détruire leurs récoltes : gelées, pluie excessive ou insuffisante…

Au Ve siècle, dans le Dauphiné, les calamités se succédèrent. Pour éviter que cela se reproduise, l’évêque de Vienne, saint Mamert, institua en 470 les Rogations. Les lundi, mardi et mercredi précédant le jeudi de l’Ascension étaient organisées des processions pour attirer la bénédiction divine sur les récoltes, sur les travaux des champs et les animaux.

Cette tradition se généralisa à l’ensemble de l’Église romaine en 816 sur l’initiative du pape Léon III.

En 1802, Napoléon Bonaparte fit de l’Ascension un jour férié.

About the Author