Les Erynies

Les Érinyes = Les furies pour les Romains

meduse_furie_tete_01
Lorsque Cronos émascula son père Ouranos, le sang de la blessure tombant sur la terre donna naissances aux déesses de la vengeance, les Érinyes.

Elles étaient trois soeurs : Alecto (l’Implacable), Tisiphone (celle qui fait payer le meurtre) et Mégère (l’Ensorceleuse).

Ailées, les cheveux entremêlés de serpents, brandissant des fouets et pleurant des larmes de sang, elles sont chargées de punir les crimes sacrilèges.

Divinités infernales, gardiennes de l’ordre établi et implacables vengeresses, elles poursuivent plus particulièrement ceux qui ont tué un membre de leur famille.
erinyes

Leur jugement est impérieux et les dieux eux-mêmes ne peuvent s’y opposer.

Par leur fureur qui ôte toute paix au coupable, ces divinités symbolisent la conscience. Tant que le péché demeure dans le monde, elles ne peuvent en être bannies.

En divers endroits de la Grèce, notamment à Athènes, elles laissaient de côté leur caractère redoutable pour devenir les Euménides (les bienveillantes) mais jamais leur nom n’est prononcé car il est maudit.

About the Author