Logogriphe

du grec « logos » = discours, et « gryphos » = filet

Jeu d’esprit très ancien qui consiste à former d’autres mots avec les lettres d’un mot.

Avec corsage : cor, sage, âge, cage, gare, gros, gars, garce, gré…

Avec orange : organe, onagre, orage, ange, rang, rage, gare…


 

Pour désigner la première lettre, ou la première syllabe du mot à trouver on dit « avec ma tête » ou « sans ma tête ». Pour la dernière lettre ou syllabe, on dira « avec ma queue » ou « sans ma queue ». La lettre centrale est appelée « cœur » et chaque autre lettre du mot mystérieux sera nommée « pieds ».

Vous pouvez, sans fatigue extrême,
Chers lecteurs, me décomposer
Car je n’ai que six pieds. Sans y rien transposer,
Ôtez-moi le dernier, je suis toujours le même.
Ôtez-m’en deux encor, et surtout sachez bien
Qu’à ma nature ainsi vous n’aurez changé rien.

Solution : Rocher – roche – roc


 

Le plaisant animal ! Comment se peut-il faire
Qu’en lui coupant la queue il devienne sa mère
Et qu’en entier il ait moins de pieds
Qu’une seule de ses moitiés ?
Entier, nous le mangeons ; mais, ô prodige étrange !
Réduit à sa moitié, ce coquin-là nous mange !

Solution : Poulet, poule, pou


Logogriphe composé à partir du nom de Napoléon :

NAPOLEON
APOLEON
POLEON
OLEON
LEON
EON
ON

Ces sept mots permettent de construire une phrase grecque au sens prémonitoire :

Napoléon, ôn oleôn leôn eon, apoleôn poleon : « Napoléon, étant le lion des peuples, allait détruisant les cités ».

About the Author