Tirer les vers du nez

Tirer les vers du nez à quelqu’un = lui arracher adroitement des secrets.

 
L’origine de cette expression est obscure. Plusieurs explications ont été avancées.

Au XVIIIe siècle déjà, on fait état de vers nasicles ou rinaires se développant dans l’appendice nasal humain. Cette explication n’a aucun fondement scientifique et prête aujourd’hui à sourire.

Une autre explication étrange date du XIXe siècle et fait référence aux « comédons » ou « points noirs », ces masses graisseuses obturant certains pores et qu’il convient d’extirper jusqu’à la racine.

Signalons une troisième explication, adoptant un point de vue plus linguistique, sans pour autant convaincre. Ver viendrait du latin « verum », vrai. « Tirer les vers » correspondrait donc à « Tirer le vrai ». Cela n’explique pas le pluriel de vers ni l’allusion au nez.

De plus l’expression anglaise équivalente « to worm secrets out » (worm = ver de terre) laisse supposer que les Anglais croient eux-aussi aux « vers de nez ».

chenille_vue_jumelle

About the Author